parasite

Tiques 101

 

Deer_tick_ixodes_scapularis

Ixodes scapularis (wikimedia)

L’été approche. Bientôt, les promeneurs s’égaieront dans les bois. La nature fourmillera de vie et de bibittes plus ou moins sympathiques.

 

Que vous viviez au Québec, en France ou en Belgique, vous pourriez croiser sur votre chemin un petit acarien qui n’a l’air de rien, mais qui cache en son sein des pouvoirs peu anodins. Bienvenue dans le monde merveilleux des tiques.

(suite…)

Colombo au pays des chevreuils

24126651593_12a44cc0ac_z

Cerf de Virginie © Smithsonian’s National Zoo

C’est l’histoire d’une enquête et l’histoire d’un hasard. Deux chercheurs surveillent le parasite Plasmodium, l’agent de la malaria des oiseaux, chez les moustiques nord-américains. Ils découvrent deux nouvelles espèces du parasite, spécifiques du chevreuil.

 

Deux anomalies ici.

  • Il n’y a pas de Plasmodium de mammifères dans les Amériques.
  • C’est la première fois (ou presque, j’y reviendrai plus tard) qu’on trouve un Plasmodium chez les cervidés.

(suite…)

Un petit ver pour la route ?

Buffle © BritesciencesUn animal, c’est un écosystème en soi. En éliminant les parasites intestinaux des buffles, on augmenterait le risque qu’ils disséminent la bactérie responsable de la tuberculose.

Il y a de tout, dans un buffle d’Afrique. D’abord il y a lui. Bien campé sous ses 700 kg, il vous toise. D’un naturel calme et posé, il peut piquer des pointes à 50 km/h en cas de nécessité.

Ensuite il y a ses locataires : les pique-bœufs, qui le débarrassent des mouches et autres puces qui se promènent sur sa peau. Enfin, il y a les squatteurs dont le buffle aimerait certainement se défaire mais qu’il ne peut malheureusement atteindre, comme les nématodes ou d’autres parasites gastro-intestinaux.

Ainsi, dans la savane africaine, Vanessa Ezenwa et Anna Jolles ont voulu étudier l’effet d’un traitement contre les parasites sur la dynamique de la tuberculose bovine sur un animal que même les lions craignent : le buffle.

(suite…)

L’attaque-tique de la tique

Tique © BriteSciences 2014

Tique © BriteSciences 2014

Depuis quelque temps, dans le sud du Québec, un nouvel ennemi rôde. Il vit dans les prairies et les bois, à l’affût sur les hautes herbes. Il se laisse sournoisement tomber sur sa proie. Et là, c’est le drame. La tique vous pique, et comble de malheur, elle risque de vous transmettre la maladie de Lyme, la babésiose et même l’anaplasmose.

Le drame surtout est qu’actuellement bien des promeneurs ne la connaissent pas, ne la reconnaissent pas et sont incapables de se prémunir des joyeuses maladies que la tique transporte.

(suite…)

L’irrésistible ascension du toxoplasme dans l’Arctique canadien

Femme inuite © BriteSciences 2013

© BriteSciences 2013

L’ubiquité du toxoplasme surprend. Comment ce parasite peut-il atteindre des zones reculées en l’absence de ses hôtes traditionnels ?

2004. Les médecins de l’Institut de la santé publique du Québec s’interrogent. Au sein de la population canadienne, les Inuits sont les plus touchés par la toxoplasmose. De 60 % à 80 % des femmes inuites en âge de procréer possèdent des anticorps contre le parasite. Bien loin de la moyenne québécoise (48 %*), canadienne (40 %*) ou américaine (22,5 %). (suite…)