Jour : 11 janvier 2015

Un petit ver pour la route ?

Buffle © BritesciencesUn animal, c’est un écosystème en soi. En éliminant les parasites intestinaux des buffles, on augmenterait le risque qu’ils disséminent la bactérie responsable de la tuberculose.

Il y a de tout, dans un buffle d’Afrique. D’abord il y a lui. Bien campé sous ses 700 kg, il vous toise. D’un naturel calme et posé, il peut piquer des pointes à 50 km/h en cas de nécessité.

Ensuite il y a ses locataires : les pique-bœufs, qui le débarrassent des mouches et autres puces qui se promènent sur sa peau. Enfin, il y a les squatteurs dont le buffle aimerait certainement se défaire mais qu’il ne peut malheureusement atteindre, comme les nématodes ou d’autres parasites gastro-intestinaux.

Ainsi, dans la savane africaine, Vanessa Ezenwa et Anna Jolles ont voulu étudier l’effet d’un traitement contre les parasites sur la dynamique de la tuberculose bovine sur un animal que même les lions craignent : le buffle.

(suite…)