Arbre de famille chez les exoplanètes

Exoplanetes_Family-Tree-Sketch_fr

Crédits: NASA/Kepler/Caltech (T. Pyle)

Chronique science du 30 juin sur CIBL.

En astrophysique, tout est question de précision. Pour mieux comprendre comment les planètes se forment, il faut connaitre leur taille. Or, c’est par la taille de leur étoile qu’on réussit à déterminer celle de leurs planètes. Et, jusqu’il y a peu la marge d’erreur sur la taille de certaines étoiles était de 50 %.

Une équipe internationale, dont fait partie Lauren Weiss, de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx) de l’Université de Montréal, a amélioré la précision de la mesure à 10 %, ce qui a mené à une découverte. Les petites planètes se divisent en 2 familles : les super-Terre —  qui sont rocheuses et dont le diamètre fait 1 à 1,5 fois la Terre —  et les mini-Neptune — qui sont gazeuses et dont le diamètre fait 2 à 4 fois la Terre.

 

Exoplanetes_FultonHistogram_fr-1.png

Crédits : NASA/Ames/Caltech/University of Hawaii (B. J. Fulton)

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s