Lumière sur les cristaux

Leucophanite du Mont-Saint-Hilaire - Collection Roger Guay - Photo Christian Autotte

Leucophanite du Mont-Saint-Hilaire, sous lumière ultra-violette – Collection Roger Guay – Photo Christian Autotte

Une pierre, bien ordinaire, traine sur le sol. Un amateur averti la ramasse. Lui sait que sous peu, un festival de couleur se révèlera loin de la lumière visible. Lui sait que, sous la lumière ultra-violette, cette roche de calcite brillera de mille feux.

De quelle couleur sont les cristaux ? À l’occasion du 24 heures de science, Roger Guay, ancien professeur de microbiologie de la Faculté de médecine de l’Université Laval et vice-président du Club de minéralogie de Montréal, présentera deux fois plutôt qu’une sa passion des pierres luminescentes. Celles qui brillent dans le noir, celles qui dévoilent leur magie grâce aux UV et celles qui phosphorescent, c’est-à-dire qui continuent d’émettre une lumière en l’absence de source lumineuse.

Sa collection de roches fantastiques, M. Guay l’a récoltée à la mine de Sterling Hill, au New Jersey. Cette ancienne mine de zinc est la Mecque des minéraux fluorescents, renfermant pas moins d’une quarantaine de minéraux aux couleurs différentes. Mais d’autres trésors se cachent plus près de nous. Par exemple, on retrouve principalement l’agrellite dans la région de la rivière Kipawa, dans le Témiscamingue, combiné à l’eudialyte. Sous lumière UV, cette pierre anodine devient aussi rose qu’une gomme balloune, révèle le biogéomicrominéraulogue.

Leucophanite du Mont-Saint-Hilaire - Collection Roger Guay - Photo Christian Autotte

Le même leucophanite, sous lumière visible – Photo Christian Autotte

Certaines roches sont plus… subtiles. La sodalite est ce qu’on appelle une pierre ténébrescente. Lors de sa découverte au Groenland, des chercheurs ont sorti de terre une roche rose cramoisi. Mais petit à petit, palissant au soleil, elle a perdu sa couleur. Quelqu’un a eu l’idée de la remettre à l’obscurité. Et, magie, elle est redevenue rose. Si on l’expose aux UV, cette même roche deviendra orange et, lorsque la lampe s’éteindra, des reflets mauves apparaitront. Tout un festival !

Envie de voir de vos propres yeux une pierre révéler tous ses feux ? Rendez-vous le 7 mai à la Tour du Stade Olympique de Montréal pour le lancement du 24 heures de science ou le 9 mai au Musée de la civilisation de Québec.